English (United Kingdom)French (Fr)
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Virgil Murder

PUBLIUS VERGILIUS MARO : 70 B.C. - 19 B.C.

Virgil-murder

Dernières nouveautés

15.04.09

Mise en ligne sur ''Articles inédits'' d'un article de Stive Rochemin, "Virgile contre Auguste : une question de taille". Joyeuse lecture !

 

06.04.09

Mise en ligne sur ''Articles inédits'' d'un article de Baudouin Schmitz, "Achille, masque d'Auguste chez Ovide". Bonne lecture !

 

03.04.09

Mise en ligne (sur ''Articles inédits'') d'un nouvel article de Stive Rochemin : "Virgile, Catulle et... Lautréamont". Bonne lecture à tous !

 

01.04.09

De Magda Szabó, la grande romancière hongroise disparue en 2007, vient de paraître en France L’instant, sa dernière œuvre, sous-titrée La Créuside. A bon droit révoltée par la désinvolture d’Enée « égarant » sa femme lors de la dernière nuit de Troie (et longe seruet uestigia coniunx, « et que ma femme nous suive de loin ! », Aen. II, 711), l’auteur imagine un tout autre scénario. « Je fus surprise de constater que je n’aimais pas le pieux Enée », confie-t-elle : comme on la comprend !

 

26.03.09

Vient de paraître une remarquable analyse de l'élégie III, 11 de Properce par A. Alekbarova :

http://golden-age.over-blog.com/article-29109922.html

 
25.03.09

Mise en ligne aujourd'hui de CINQ EN UN (sur ''Articles inédits'').

 

24.03.09

Bimillénaire : il y  exactement 2000 printemps, Ovide arrivait sur les lieux de son exil. En bien modeste hommage à son courage autant qu’à son génie littéraire, on pourra lire dès demain sur ce site un article intitulé « Cinq en un » (ou comment Ovide réussit à dénoncer en un seul poème pas moins de cinq meurtres commis par le(s) Maître(s) de Rome).

 

20.03.09

Aujourd’hui, 20 mars 2009, fêtons l’anniversaire d’Ovide. Il était né le 20 mars 43 avant J.-C. (Trist. IV, 10, 13). On ne sait au juste en quelle année il est mort (16 ? 17 ?), certainement pas de sa belle mort, sous l’empereur Tibère, qui le haïssait. Mais ce que l’on sait à coup sûr, car il nous l’a dit, c’est que ses derniers anniversaires, depuis le 51ème, qu’il passe sur les routes de l’exil (et c’est aussi à 51 ans que Virgile fut frappé à mort par… le Soleil), il les accueillait sans plaisir (Trist. III, 13, 1-4) :

Ecce superuacuus – quid enim fuit utile gigni ?

     Ad sua natalis tempora noster adest.

Dure, quid ad miseros ueniebas exulis annos ?

     Debueras illis imposuisse modum.

« Voici que vient, exact au rendez-vous, mon jour anniversaire, jour bien superflu, car que me sert d’être au monde ? Cruel, pourquoi venir ajouter aux  misérables années d’un exilé ? Tu aurais dû plutôt y mettre un terme. »

Il comparait son exil à la mort (ibid. 21-22):

Funeris ara mihi ferali cincta cupressu

     Conuenit et structis flamma parata rogis.

«  Ce qui me convient, c’est un autel funéraire ceint du cyprès funèbre, c’est la flamme préparée pour l'échafaudage du bûcher. »

Quel crime avait-il donc commis pour mériter un tel châtiment ? Etait-ce en rapport avec le meurtre de Virgile ? Le Forum est ouvert à toutes les discussions.
 

10.03.09

Bonjour à toutes et à tous sur le nouveau site Virgilmurder! En cadeau de bienvenue, vous trouverez sur ''Articles inédits'' un amusant billet de Stive Rochemin, intitulé "Virgile au saloir", qui devrait provoquer vos réactions. Alors, à vos plumes...